Emly Starr

Biographie


Nederlands English  

Bienvenue sur le site officiel d’ Emly Starr

Ce site a été créé à la demande de nombreux fans.
Nous vous invitons à entrer dans cet univers fabuleux du monde artistique dont fait partie Emly Starr. 

Ensemble nous vous proposons de faire plus amplement la connaissance de l’artiste et de parcourir les différentes étapes de sa carrière professionnelle.

Ce site est loin d’être complet et il sera certes développé et actualisé ! Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à nous les faire parvenir. Merci d’avance.

Commençons le voyage qui vous entraînera sur les chemins si divers de la vie d’ Emly Starr:


" DISCO QUEEN " OF THE BENELUX (Belgique-Nederland-Luxembourg)
C'est le titre qui a été donné à Emly Starr, mais " qu'est-ce donc qu'un nom ??"
Emly Starr est née le 5 Septembre 1957 à Wetteren, et a grandi à Laarne, dans les Flandres belges.

Plusieurs membres de sa famille ont un lien avec la musique, et Emly a été génétiquement confrontée aux mêmes intérêts.
A 15 ans à peine, Emly chante déjà dans plusieurs groupes musicaux et apprend ainsi très tôt toutes les ficelles du métier face à un public très divergent.

En 1975, elle rencontre le chanteur-compositeur-producteur Tony Winter, alias Kick Dandy.
Lorsque Tony a vu pour la première fois la talentueuse Emly au travail, chantant une de ses compositions lors d'un concours de chant, il s'est dit :"Heaven must be missing an angel".
Elle est comme un diamant brut, qui requiert de la patience et du polissage… avant de devenir un merveilleux brillant multi carat.
Une équipe unie et solide était née.

Son nom d'artiste, Heidi , fut changé en "Emly Starr", et les premiers enregistrements de studio suivirent rapidement.
Le talent naturel et la beauté d'Emly, combinés avec une grande gentillesse, ont eu tôt fait de tracer sa route dans ce nouvel environnement.
Elle travailla très dur et fit beaucoup de choeurs en studio, pour d'autres artistes, tout en faisant de rapides progrès.

Le but était d’atteindre le marché international.
A cette époque, la Flandre n'était pas le lieu idéal pour commencer une carrière, il fallait viser plus haut. Il ne suffisait pas d’avoir des talents exceptionnels, il fallut aussi trouver des atouts supplémentaires ainsi que des moyens adéquats pour se faire connaître du grand public.

Les meilleurs éléments pour une chanteuse talentueuse sont: une excellente chanson et une bonne production.

70-ties

En 1977, il fut temps pour Emly de commencer de grandes productions ainsi que des compositions originales

"No No Sheriff" fut une des premières Top productions à être présentée au Midem de Cannes en 1978.
Tom Moulton (ingénieur du son des Bee Gees) de passage par hasard, entendit la chanson, au moment où elle était jouée sur un stand, et demanda ensuite à Tony: "-Est-ce votre chanson?"
"-Oui, que puis-je faire pour vous? "
Marcel De Keukelaer (célèbre éditeur de musique) pris Tony a part et lui expliqua qui était cette personne.
"-C'est vraiment excellent… si vous le voulez, j'aimerais le remixer à Philadelphie".
Ils discutèrent un peu, firent un deal, et quelques semaines plus tard, Tony s'envola avec ses bobines multipistes pour le studio Sygma Sound de Philadelphie.
Tony et Tom Moulton remixèrent "No No Sheriff". Ceci fut un grand pas en avant ainsi qu'une ouverture vers les sociétés de distribution de différents pays.

D'autres chansons et productions comme "Santiago lover" (Kick Dandy) et "Baby love me" (Kick Dandy) suivirent dans la même année.
Le train du succès commença à rouler dans la bonne direction et prit de la vitesse.
Dans le but d'accroître l'aspect visuel des spectacles, des danseurs furent ajoutés, Emly Starr Explosion (ou ESE) devint le nouveau nom.

En 1978, un film de court métrage de 35mm, intitulé «Santiago Lovers » fut tourné. En fait, il s’agissait d'une compilation de 4 clips: "Santiago Lover"-"No No Sheriff"-"Cha Cha d'Amore" et "Baby Love me".
Le clip est sorti en 1979 et fut projeté en salle en même temps que le film de "James Bond - Moonraker".


Les nouvelles productions se vendèrent très bien, suivies bientôt par des tournées internationales combinées avec des shows-TV, séances photos, nouveaux enregistrements, et shows promotionnels., etc… non seulement en Europe et Europe de l'Est, mais aussi au pays du soleil levant, le Japon, où son "frère japonais" Mr. Yasukazu Suga est toujours manager du projet.

80-ties

En 1980, Emly Starr fit une remarquable prestation aux "World Popular Song Festival" de Tokyo et gagna avec "Mary Brown" une splendide récompense (outstanding song award). "Mary Brown", encore une composition de "Kick Dandy" (Tony Winter) !
Depuis lors, chaque fois qu’ Emly Starr débarque à l'aéroport de Tokyo (même durant la nuit) elle est accueillie par une foule de die hard fans.

Fin 1980, la télévision belge organisa les présélections du "Concours Eurovision de la chanson".
Bien que Tony produisît alors le nouvel album d'Emly, les musiciens du studio le convinrent qu'Emly Starr serait l'artiste parfaite pour gagner les présélections.
Tony avait fait des compositions pour d'autres candidats, mais si Emly désirait participer, il était moins une, car il ne lui restait que quelques heures étant donné que c'était le dernier jour pour soumettre les candidatures... et la bande devaient parvenir à la télévision belge avant minuit

La chanson "Samson & Delilah" fut choisie parmi les nouvelles productions et la traduction néerlandaise vit le jour en pleine nuit au téléphone en collaboration avec l’auteur Penny Els.
Emly chanta la nouvelle version en une seule prise, le mixage fut réalisé dans la foulée et la bande fut déposée à la télévision belge quelques minutes avant minuit.

Ce qui fut considéré au début comme une "blague" devint tout à coup sérieux.
En 1981, pendant la finale des présélections de l'Eurovision, cela devenait évident car Emly était la candidate favorite du jury professionnel ainsi que la N°1 absolue du public.
Emly fut choisie unanimement pour représenter la Belgique au "Concours Eurovision de la Chanson" à Dublin
Le journal "Daily Mail" inspiré par son costume de scène, avait surnommé Emly Starr: "Lady Legs", et l'avait classée dans le Top 3. Le présentateur de la BBC Terry Wogan l’appelée « L’artiste la plus charmante avec une des meilleures voix de l’Eurovision »

Emly et Tony choisirent Pino Marchese (arrangeur) comme chef d'orchestre "live". Peu de personnes furent au courant que cette année-là, les artistes avaient le choix entre la musique enregistrée sur bande play-back et l'orchestre "live".
Emly Starr décida de chanter en direct intégral avec l'orchestre bien que l'utilisation d'une bande play-back soit plus sûre et sonne beaucoup mieux.

Pendant les répétitions à Dublin, Emly entendit que la plupart des autres artistes utilisaient la musique en play-back. Emly et son équipe réalisèrent qu'ils avaient fait le mauvais choix.
Suite aux circonstances, il était trop tard pour changer et Emly termina à la 13ème place.
Les années suivantes, tous les candidats choisirent les bandes play-back et l'option de l'orchestre live fut abandonnée.

Pour Emly, l'Eurovision était juste une expérience agréable parmi tant d’autres… mais peut-être que les gens retiendront sa superbe prestation comme un des moments forts de sa carrière.

International

Pas de temps à perdre…de nouveaux spectacles et une nouvelle tournée au Japon
et en Corée doivent être préparés.
Quelques semaines plus tard, Emly Starr était "On the Road Again"

Les Shows de Emly étaient tout sauf un simple spectacle. Emly et Tony ont toujours voulu la perfection dans toutes les parties et dans tous les détails de la représentation.
Le timing, le scénario, les éclairages, le son, les effets spéciaux, le décor et la chorégraphie.
Seul le meilleur pouvait suffire.

En partant de leur philosophie de production de haut niveau, Emly et Tony ont fondé une société d’événements spéciaux, offrant des services à d’autres artistes, productions télévisées et organisateurs de spectacles...

1983 – Ils produisent deux fantastiques clips vidéo avec le fameux cinéaste Stijn Coninx, “The Letter” et “ Key to your heart”.
Ces deux clips vidéos étaient de nouveau très progressifs pour l’époque, c’est pourquoi, ils sont toujours actuellement remarquablement au goût du jour...

Il y a quelque temps, une chanteuse présentatrice de télévision, Yasmine, fit un très beau compliment à Emly en l’appelant la “Kylie Minogue” de cette période.

1985 – Emly est appelée à jouer un rôle dans le film belge de Jean-Pierre De Decker “Springen”.
Elle y incarne une chanteuse (Erika) et interprète la chanson du générique “Jump in the dark” (Kick Dandy).

1986 – La sortie de “Jump in the Dark”...
L’industrie du disque traverse des temps difficiles. La société événementielle d’ Emly devient de plus en plus importante et fait des tournées à travers toute l’Europe, alors Emly décide de mettre sa carrière de chanteuse en stand-by.
Depuis lors, Emly ne donne plus de représentations que dans certains shows télévisés ou pour des oeuvres de charité.
Elle a récemment chanté en duo avec Salvatore Adamo pour le Rotary.

Continuons dans le passé... En 1988, la société événementielle continue son expansion et doit emménager dans de plus grands espaces.
Le Globe Show Center était né.
En plus d’autres activités, des studios de télévision et des halls de répétitions furent créés à Denderleeuw, près de Bruxelles.
À la naissance de la télévision commerciale VTM, en 1989, Globe Show Center transforme un de ces studios et accueille un nouveau programme musical tout en fournissant le support technique.
Tony Winter créa le titre du programme “Tien Om Te Zien”.

Emly, devint la parfaite princesse du lieu et a eu le plaisir d’accueillir dans ses studios, de grands artistes internationaux comme Tom Jones, Tina Turner, Cliff Richard, Boney M, Kool & The Gang.

Tony Winter - Tom Jones - Emly Star

Tom Jones

Cool and the Gang

Cliff Richard

Boney M

Tina Turner


En 1994, un nouveau pas pour Emly... la naissance de Julie…
Un nouvel ange talentueux est descendu du ciel !!!

Globe Show Center produit de grands spectacles dans le monde entier, et les studios sont toujours loués.

Emly Starr a trouvé le parfait équilibre entre sa vie privée et le show-business.
C’est un privilège, dit-elle, qu’elle apprécie énormément et à chaque nouveau challenge qui se présente elle s’y plonge corps et âme.

Je vous remercie d’avoir visité mon site
EMLY STARR

© Copyright 2018 | Emly Starr | Realisation: Abusol | Sitemap | All rights reserved